Orban, Salvini, Le Pen, l’extrême droite progresse en Europe

Orban, Salvini, Le Pen, l’extrême droite progresse en Europe

Les élections en Europe sont fixées pour mai 2019. Les candidats sont donc déjà en train de faire les yeux doux au peuple Français pour obtenir le plus de voix possible. « Les yeux doux », vraiment? En fait les candidats de l’extrême droite ont chacun leur méthode pour attirer à eux les électeurs.

Il y a Viktor Orban, qui est le chef de l’illbéralisme de l’Europe et il y a également Matteo Salvini de même dans l’extrême droite. Peu importe leurs méthodes, une chose est sûre c’est que le combat s’annonce rude. Il semble que l’extrême droite joue sur les angoisses de l’Europe pour remporter la victoire.

Les électeurs et l’extrême droite

Lors des élections européennes, les gens y voient là un moyen de montrer toute leur colère et leur insatisfaction. Mais il semble que de moins en moins de personnes viennent voter. Mais il reste tout de même quelques-uns qui veulent bien. Ce sont entre autre les partis populistes, tous ceux qui sont pour l’extrême droite. Au vu de cette situation, les partis démocratiques devraient se bouger un peu.

Bien que les votes ne soient plus si nombreux que cela, il y a de fortes chances que ce soit l’extrême droite qui l’emporte pour le Parlement européen. Cela peut causer un chamboulement sur certaines institutions européennes.

Aucune unité entre les membres de ce parti

Viktor Orban, Marine Le Pen ou encore Angela Merkel… Ils ont beau être dans l’extrême droite, aucune unité n’existe entre eux. Chacun a sa propre façon de voir les choses. L’extrême droite est pour ces trois forces un concept différent l’un pour l’autre. Et pourtant, Angela Merkel par exemple est dans le PPE tout comme Viktor Orban. Matteo Salvini lui, fait partie des frontistes comme Marine Le Pen. Mais cela ne les unit pas pour autant. Il y a beaucoup d’incohérence entre eux.

Author: Lucas Martin

Share This Post On